Étude des vulnérabilités aux impacts climatiques de l’édifice situé au 3, Passage du Chien d’Or

Étude des vulnérabilités aux impacts climatiques de l’édifice situé au 3, Passage du Chien d’Or

Dans le cadre de la Stratégie fédérale de développement durable (SFDD) 2016-2019, le gouvernement du
Canada a pris l’engagement de réduire les émissions de GES de 17 % d’ici 2020 et de 40 % d’ici 2030 par
rapport au niveau de référence de 2005-2006. De plus, le plan d’activités de la Direction générale des biens
immobiliers de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) indique comme priorité par
excellence les « Opérations d’écologisation du gouvernement ». Un des objectifs de la SFDD est de
« comprendre et répondre à la vaste gamme d’impacts des changements climatiques qui pourraient avoir
une incidence sur les actifs fédéraux, les programmes et les services dans tout le pays […] et en outre
examiner comment les impacts des changements climatiques peuvent être intégrés dans les
considérations d’élaboration des programmes ».
C’est dans ce contexte que les Services environnementaux (SE) de Services publics et Approvisionnement
Canada (SPAC) ont mandaté Stantec afin de cerner et d’évaluer les vulnérabilités possibles de l’ingénierie
des infrastructures liées aux changements climatiques et aux conditions météorologiques extrêmes à l’aide
du Protocole du CVIIP d’Ingénieurs Canada. Les études ont été menées dans deux propriétés (bâtisses et
aménagements extérieurs lorsqu’applicable) situées dans la ville de Québec au :
• 3, Passage du Chien d’Or;
• 330, Gare du Palais.

Consultant :Stantec Experts-conseils ltée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *