À propos du CVIIP

arrow graphic

Le Comité sur la vulnérabilité a été créé en août 2005 afin d'effectuer une évaluation technique de la vulnérabilité des infrastructures publiques du Canada aux impacts du changement climatique. Entre août 2005 et juin 2012, les activités du Comité ont été financées conjointement par Ressources naturelles Canada (RNCan) et Ingénieurs Canada.

VISION

Le Comité sur la vulnérabilité de l'ingénierie des infrastructures publiques facilite les initiatives qui fournissent une orientation claire aux ingénieurs et aux géoscientifiques canadiens en ce qui concerne la conception, la construction, l'entretien et la réglementation d'infrastructures publiques sécuritaires, fiables et durables sur le plan financier pour répondre aux risques liés au changement climatique.

ÉNONCÉ DE MISSION

Le Comité sur la vulnérabilité dirige une initiative nationale permanente visant à déterminer et à atténuer la vulnérabilité de l'ingénierie des infrastructures publiques canadiennes face aux impacts et aux risques du climat actuel et futur. Il facilite l'élaboration de pratiques, de lignes directrices et d'outils que les ingénieurs et les géoscientifiques peuvent utiliser dans leurs activités quotidiennes de conception, de construction, d'exploitation et d'entretien des infrastructures publiques.

Le Comité agit à titre d'organisme consultatif auprès d'Ingénieurs Canada en ce qui concerne la recommandation des changements, des ajouts et des modifications à apporter aux politiques, aux processus, à la réglementation, aux codes, aux normes et aux instruments connexes nécessaires pour s'attaquer à la vulnérabilité des infrastructures canadiennes face au climat actuel et futur.

Il contribue à l'intégration de l'évaluation des risques climatiques dans le processus décisionnel concernant les infrastructures existantes et futures de manière à améliorer leur résilience aux impacts du climat actuel et futur.

BUTS ET OBJECTIFS

Le but principal du Comité est de s'assurer que les ingénieurs et les géoscientifiques ainsi que les propriétaires et les gestionnaires d'infrastructures considèrent toujours le changement climatique comme faisant partie intégrante de la planification, de la conception, de la construction, de l'exploitation, de l'entretien et de la remise en état des infrastructures civiles.

Les objectifs particuliers du Comité sont les suivants :

  • Accroître la connaissance et l'acceptation de l'évaluation des risques climatiques pour les infrastructures et l'utilisation du protocole d'ingénierie du CVIIP par les propriétaires et les exploitants d'infrastructures et les professionnels qui les aident.
  • Élaborer des documents pertinents à l'intention des ingénieurs et des géoscientifiques sur la gestion des risques climatiques pour les infrastructures, y compris les pratiques actuelles et les pratiques exemplaires concernant l'adaptation des infrastructures aux risques climatiques.
  • Améliorer la capacité des ingénieurs et des géoscientifiques canadiens à adapter les infrastructures au climat actuel et futur et leur expertise en la matière.
  • Poursuivre l'évaluation nationale de la vulnérabilité de l'ingénierie de divers types d'infrastructures civiles face aux impacts du climat actuel et futur.
  • S’investir avec les gouvernements et les autres autorités de réglementation, et leur fournir des conseils concernant l'examen et l'ajustement des codes, des normes et des instruments connexes en matière d'infrastructures, ainsi que les paramètres de conception climatique et d'exploitation relatifs aux infrastructures pour tenir compte du climat actuel et futur.
  • Poursuivre la mise en place et assurer la mise à jour de la base de données nationale sur les vulnérabilités des infrastructures et du site Web intégré au site Web d'Ingénieurs Canada.
  • Établir un dialogue avec les communautés juridique, financière et de l'assurance au sujet des responsabilités juridiques, professionnelles et financières liées à la gestion des risques climatiques pour les infrastructures publiques.